Une naissance magnifique !

Bonjour Martine

Je te transfert le récit de la naissance de Térence, notre petit garçon né le 29 mai 2016, jour de la fête des mamans :)
Une naissance magnifique !
Merci Martine pour ton enseignement, le week end d'avril à Evian m'a permis de replonger dedans complètement.
Cet enseignement m'a suivi tout le long de ma 1ère grossesse pour Gaétane mais n'a eu cesse de m'imprégner depuis.
Je pense d'ailleurs que ça ne me quittera plus ;)
Pour cette 2ème grossesse j'ai eu la chance de suivre la préparation "naître enchanté" avec Magali Dieux que j'avais découvert lors de tes cours.
Cette préparation associée à la tienne m'a permis de mettre à mal les dernières résistances qui subsistaient et d'être totalement dans le lâcher prise.
Encore un grand merci à toi Martine pour tout ce que tu apportes au monde merveilleux de la naissance

Ca y est je me reconnecte tout doucement (mais pas trop vite qd même hein...on est trop bien dans cette bulle !)

Alors tout d'abord mon entrainement "naître enchantés" :
Faut que j'avoue, proche du zéro...
Après la formation j'ai bien fait qq vibrations, en voiture, à la maison mais pas énorme
J'ai proposé à mon homme mais vraiment c'était pas son truc alors j'ai arrêté d'insister.
J'en ai fait devant ma fille et là " pourquoi tu fais ça maman ?"
Je lui explique et en retour "non maman j'aime pas !" "tu arrêtes hein maman"
Même le chat demandait à sortir !
Bon ok ça branche personne mon truc :P
Ca me fait plutôt rire et ça n'ébranle pas ma confiance.
J'ai vibrer pour la naissance de mon aînée et je savais que les vibrations viendraient à moi le jour J

En revanche ce qui est resté de la formation, + que la technique des vibrations, et qui pour moi est énorme, c'est le lâcher prise total sur le déroulement de la naissance, la foi inébranlable dans ma capacité à accompagner mon bébé quoi qu'il arrive et cette image "le bébé est le chef d'orchestre et je suis l'instrument de sa mise au monde"

Alors voilà 1 er coup de baguette de mon petit chef d'orchestre samedi 28 mai après midi après la sieste.
Le matin j’avais écrit dans son journal qu'il avait encore qq jours s'il le souhaitait (terme prévu le 1er juin) mais que ce serait bien qu'il ne dépasse pas trop le terme car après c'est une autre logistique plus un risque de déclenchement.
L'après midi j'ai fait une méga sieste super réparatrice.
Mon homme avait assuré la petite car elle avait mis 3 plombes à s'endormir et ça sentait  le "je ne veux pas faire la sieste!"
Du coup je me réveille en pleine forme :)
Je perds un peu de liquide au lever mais minime pour que ça m'interroge sur sa provenance mais sans me dire c'est le grand jour.
Environ 1h après j'en perd assez pour qu'il n'y ait plus de doute : la poche des eaux est fissurée. Pas rompue c'est certain car je me souviens de l'inondation pour l'aînée quand ça rompt complètement.
Je n'ai pas de contractions
J'appelle la maternité et la sage femme libérale qui m'a suivi.
Elles me confirment qu'il faut qu'on descende à la maternité, qu'on est pas obligé de se speeder mais qu'il faut descendre (on est à 1h de route).
On informe la petite que ça y est son petit frère arrive ! Elle est tout excitée !
On prépare le reste de la valise , on prévient les copains qu'on va leur amener Gaétane et on décide de manger à la maison.
Tout se déroule tranquillou et on quitte la maison vers 21h.
Le trajet se passe super bien, de très légères contractions et Gaétane qui nous tient le crachoir tout le trajet avec une question de taille " est ce qu'il y a un réducteur (pour les toilettes) chez les copains" :)
Chacun ses priorités ;)
On la dépose, on papote un peu avec les potes et on se rend à la maternité vers 23h30.
On rencontre Muriel une super sage femme !
1er monito et les contactions qui commencent à se manifester mais toujours douces pour l'instant.
Muriel nous demande quel est notre projet de naissance : il est simple, une naissance naturelle avec 2 souhaits : ne pas avoir à me déplacer qd le travail devient intense et pouvoir accoucher au sol ou sur la table en fonction de mon ressenti
Elle nous dit pas de problème !
Je lui parle de naître enchanté et des vibrations, elle ne connait pas mais là aussi me dit pas de souci :)
Elle nous propose d’installer nos affaires dans la chambre et de venir nous installer en salle nature dès qu'on le souhaite.
On va donc dans la chambre, j'écris une dernière fois dans le journal de mon petit garçon avant son arrivée 
Je lui dit que j'aime beaucoup Muriel et que ce serait chouette qu'il naisse pendant sa garde...
Les contractions sont bien installées et commencent à se faire sentir.
Je décide d'aller prendre une douche puis je propose à mon homme qu'on dorme un peu.
On s'allonge tous les 2 sur le lit et je commence à laisser passer les vagues avec la respiration
Ca s'intensifie très rapidement et j'annonce à Yannick qu'on ne va pas dormir...
On traverse les couloirs de la maternité, tout est calme et l'ambiance nocturne délicieuse...
On rejoint Muriel qui nous installe dans la salle nature : une grande salle assez chaleureuse avec des grands tapis, des poufs, une baignoire,un ballon, des suspensions et une lumière douce... de quoi faire son nid sereinement.
Elle m'installe sur la table pour un nouveau monito puis reste papoter avec nous un petit moment.
Elle s'interrompt dès qu'une contraction arrive pour me laisser entrer dans la respiration de la vague et je la sens me tenir la main.
Une fois le monito terminé elle me demande si j'ai envie d'un bain mais non pas envie, je lorgne le gros tapis de 2m sur 2m !
Elle nous laisse tous les 2 avec Yannick et nous dit de l'appeler dès qu'on le souhaite
Une sage femme au poil ! présente mais pas trop, juste comme j'avais envie.
On reste donc tous les 2 avec mon Homme, moment que j'affectionne particulièrement et qui m'avait laissé un super souvenir pour notre aînée.
Les contractions s'intensifient rapidement et je sens qu'elles sont d'une efficacité incroyable ! A chaque contractions je sens mon col s'ouvrir.
Je suis tantôt sur le ballon, tantôt au sol, Yannick à mes côté qui me soutient par sa présence, comme un roc et je sens tout l’Amour que j'ai pour cet homme...
A partir de là c'est un peu flou pour moi ...
Je sens mon petit chef d'orchestre qui se tortille, c'est incroyable, quel concert !
Yannick me dit de ne pas hésiter à faire des vibrations mais je n'en ai pas encore envie, je suis bien dans la respiration de la vague et je garde les vibrations en cartouche ;)
Cartouches que je dégaine peu de temps après et qui s'imposent tout simplement.
Quand j'ai l'impression d'être dépassée tellement c'est intense j'accroche un sourire et oui ça change tout  et me permet d'atteindre la période de calme avant la nouvelle contraction.
Pendant les périodes de calme je crois que je m'assoupis...
A un moment je sens une grande fatigue et l’énergie qui commence à baisser.
Je pense à ma puce et je m'entend fredonner "dans sa maison un grand cerf"... Ca me redonne la papate grave ! pourtant c'était pas dans ma playlist !
Je sens que l'intensité est à son max, je dis à Yannick d'appeler Muriel.
J'explique à Muriel que l'ai l'impression d'être au max de l’intensité et que je devrais ressentir l'envie de pousser mais pourtant je ne sens pas mon bébé descendre.
Elle m'examine et me confirme que je suis à dilatation complète.
Elle m'explique que la poche des eaux est encore bien bombée et que c'est ce qui ralentit la descente du bébé.
Elle me propose de la rompre, chose que j'accepte bien volontiers car je sens que je commence à vraiment fatiguer et j'ai envie qu'il arrive.
Quelques minutes à peine après l'avoir rompue je le sens descendre et cette poussée irrépressible.
Je suis à genoux, la tête dans les genoux de Yannick , je suis bien.
A chaque poussée j'enfonce ma tête dans ses genoux 
Mon cortex, sensé être débranché, se reconnecte un instant en se disant que mon homme a des sacrés adducteurs !
Je sens la tête et je la touche c'est incroyable !
Et puis la poussée suivante,cette fameuse phase de désespérance... Je dis à Muriel que ça ne passera pas  !!!
Elle me dit que si, qu'il arrive mais j'ai du mal à la croire.
Une poussée plus tard mon bébé sort sa tête et la suivante les épaules, ça y est il est là !
Il est 6h51 quand notre petit Térence rejoint nos bras
Nous sommes le dimanche 29 mai, le jour de la fête des mamans
Muriel termine sa garde à 7h...

J'ai eu grand plaisir à vous raconter cette merveilleuse naissance et j'en frissonne encore d'émerveillement...
Quelle force, quelle magie dans ces instants...

Pleins de gros bisous à tous et encore un grand merci Magali
C'est comme si d'avoir lâcher prise total sur le déroulement de la naissance avait permis du coup que ça se déroule exactement comme je l'avais souhaité ;)
Marion